26 février 2010

Détails sur le naufrage du Concordia

La compagnie japonaise Mitsui O.S.K. Lines (MOL) a communiqué des photos des opérations de sauvetage de l’équipage du Concordia menées par son navire le Hokuetsu Delight.

Le Hokuetsu Delight (IMO 9167370) faisait route de Singapour à Paranaguá au Brésil lorsqu’il a capté un message des autorités brésiliennes le 18 février signalant la disparition du trois-mâts Concordia. Il s’est immédiatement dérouté sur la zone du naufrage.

Au coucher du soleil, il repère trois radeaux, mais en raison des mauvaises conditions, il doit attendre le petit matin du 19 février pour commencer la récupération des 44 rescapés.

Le Crystal Pioneer (IMO 9363118), également de la compagnie Mitsui O.S.K. Lines, faisant route d’Amsterdam à San Lorenzo, Argentine, s’est aussi dérouté. C’est lui qui retrouvera la 4e embarcation du Concordia et secourra ses 20 passagers.

Trois radeaux de sauvetage du Concordia

Trois radeaux de sauvetage du Concordia le long du bord du Hokuetsu Delight, le 19 février au matin, à 344 milles au large de Rio de Janeiro. Photo Mitsui O.S.K Lines.

À bord du Hokuetsu Delight

À bord du Hokuetsu Delight. Photo Mitsui O.S.K Lines.

Le Hokuetsu Delight et le Crystal Pioneer ont déposé l’équipage du Concordia à Rio de Janeiro le 20 février à 15 heures.

Les deux navires participent au programme Amver (Atlantic Merchant Vessel Emergency Reporting).

Selon son capitaine William J. Curry, le Concordia a chaviré le 17 février vers 14 h 15 sous l’effet d’une rafale descendante (micro-burst) alors qu’il était sous voiles.

L’enquête sera menée par les autorités maritimes de la Barbade (Barbados Maritime Ship Registry - BMSR). Elle devra, entre autres, expliquer les raisons du long délai entre la réception du signal de la radio-balise (17 février, 22 heures) et l’envoi d’un avion de reconnaissance sur zone (18 février, 18 heures).

Il faudra aussi comprendre pourquoi le Concordia a coulé rapidement après le chavirage, s’il y a eu respect des ouvertures normalement fermées à la mer.

Sources

Le quotidien canadien The Globe and Mail a réalisé une infographie illustrant les circonstances de l’accident :

Sinking of the Concordia

Infographie du quotidien canadien The Globe and Mail (hd).

Le Concordia

Le Concordia (hd). Photo X.

Articles liés

| Pas de commentaires

Ajoutez une information ou un commentaire

« Chavirage du porte-conteneurs Angeln | Le navire-citerne Sichem Osprey s'échoue sur Clipperton »