1 avril 2010

Naufrage du cargo Kea au large de la Galice

Le navire Kea (IMO 7922025), victime d’un ripage de sa cargaison de nitrate d’ammonium au milieu de la tempête, a sombré à 120 milles au large de la Galice. On déplore deux disparus.

Cargo Kea

Le Kea à Gibraltar en janvier 2009. Photo Daniel Ferro/Shipspotting.

Le cargo suédois Kea (Holy House Shipping, Stockholm), battant pavillon de la Barbade, a coulé le mardi 30 mars 2010 vers 13 h 30, à 160 milles à l’ouest-nord-ouest du cap Vilán.

Le navire faisait route de Saint-Pétersbourg (Russie) à Santa Marta (Colombie), avec un équipage de 24 marins, (2 Croates, 1 Letton, 1 Ukrainien, 1 Ghanéen et de 19 Philippins) et transportait du nitrate d’ammonium.

Le Kea est un ancien navire frigorifique (9 801 GT, 10 452 DWT, 146,5 m x 21 m) construit en 1982 à Buenos Aires (Astilleros Alianza) sous le nom de Glaciar Viedma pour la compagnie Empresa Líneas Marítimas Argentina. Il est acheté en 1998 par la Holy House Shipping (Suède).

Le Centre de coordination du sauvetage maritime de Gijón a reçu un premier message de détresse le lundi 29 mars à 20 h 38 faisant état d’un ripage de la cargaison et d’une importante gîte. La position était 43° 46.7 N, 12° 13.8 W.

Les navires à proximité, Al Mayeda et Sapphire, ont été déroutés, et le remorqueur de haute-mer Don Inda (IMO 9338010), qui se trouvait dans la ria de Muros, à 195 milles du navire en difficulté, a été appelé.

Le Al Mayeda (méthanier, IMO 9397298) et le Sapphire (pétrolier-chimiquier, IMO 9114969) sont arrivés le lendemain matin sur zone, vers 10 heures.

À 10 h 20, peut-être désespérés de ne pas voir d’embarcation de sauvetage mise à la mer en raison des mauvaises conditions météorologiques et voyant un hélicoptère, 5 marins du Kea se sont imprudemment jetés à la mer. L’un a été repêché par un hélicoptère espagnol, deux ont été récupérés à bord du Sapphire, les deux derniers ont disparu de la vue des sauveteurs dans des vagues de 7 à 8 mètres.

À 13 h 00, le vent ayant un peu faibli, une embarcation auxiliaire du Don Inda, qui venait d’arriver sur les lieux, a réussi à transférer à son bord 14 marins. Les 5 derniers ont été hélitreuillés in extremis par un hélicoptère portugais.

À 13 h 30, sa gîte s’étant aggravé, malmené par les vagues et prenant l’eau, le cargo a sombré.

Les secours sont restés longuement sur zone dans le vain espoir de retrouver les deux disparus.

| Pas de commentaires

Ajoutez une information ou un commentaire

« Paquebot CGT La Lorraine (1900) | Goélette à 5 mâts James Pierce (1901) »