8 mars 2010

Le SS United States menacé de démolition

Le paquebot United States (1952) pourrait être vendu aux ferrailleurs et terminer comme le France (1960).

SS United States

Le United States au début des années 50.

Lancé en 1952 à Newport News, c’est le plus grand paquebot jamais construit aux États-Unis (302 m, 53 330 GT), et il détient encore à ce jour le Ruban bleu de la traversée transatlantique la plus rapide (Est-Ouest, juillet 1952, en 3 jours, 12 heures et 12 minutes, vitesse moyenne 34,5 nœuds sur 2906 milles).

Le SS United States a été retiré des opérations en 1969. Différents projets de reconversion ont été étudiés, mais n’ont pas abouti. Il a été désamianté en 1994, et il est amarré à Philadelphie depuis 1996.

En 2003, il est acheté aux enchères par la Norwegian Cruise Line, la compagnie qui avait racheté le France en 1979 pour en faire le Norway. Elle a alors l’intention de le restaurer et de l’exploiter à Hawaï. Les études de faisabilité débutent en 2004 et s’achèvent en 2007.

Norwegian Cruise Line est une filiale à 100% de Genting Hong Kong (anciennement Star Cruises Limited) depuis 2000.

Touchée par la crise économique mondiale, la Norwegian Cruise Line renonce au projet et le navire est mis en vente en février 2009, mais n’a pas trouvé acheteur si ce n’est des offres de ferrailleurs.

L’entretien du paquebot à quai coûte 800 000 $ par an à la compagnie. Le prix de vente à la ferraille est estimé à 2 millions de dollars.

L’association SS United States Conservancy espère pouvoir réunir rapidement cette somme pour sauver ce paquebot historique.

Vidéo “Lady in Waiting Trailer”

Vidéo “First Lady of the Sea”

Liens

| Pas de commentaires

Ajoutez une information ou un commentaire

« Le pétrolier-chimiquier UBT Ocean détourné par des pirates somaliens | Les délaissés du Loch Striven »