24 mars 2010

Le Frigia et le Talca détournés par des pirates somaliens

Deux cargos ont été détournés hier par des pirates somaliens. L’attaque du vraquier Frigia montre une inquiétante extension de la zone d’activité des pirates vers les Maldives et l’Inde. Un pirate a été tué lors d’une attaque contre un navire émirati.

Ce début d’année 2010 est marqué par une recrudescence de la piraterie somalienne et un relatif échec des efforts internationaux. Peut-être serait-il temps d’envisager des interventions terrestres en complément, voire en lieu et place, d’opérations de surveillance en mer qui démontrent jour après jour leurs limites.

Cargo Frigia

Frigia

Vraquier Frigia. Photo communiquée par EU NavFor.

Le vraquier turc battant pavillon maltais Frigia (1978, 20 352 GT, IMO 7507485) a été détourné hier, mardi 23 mars 2010, à environ 925 milles des côtes somaliennes, hors de la zone d’intervention de la force d’intervention navale européenne.

Le Frigia faisait route de Port-Saïd (Égypte) à Laem Chabang (Thaïlande), avec un équipage de 21 marins (19 Turcs, 2 Ukrainiens), transportant une cargaison de phosphate et potasse.

L’attaque a eu lieu approximativement à la position 11° 41’ N - 66° 4’ E.

Cargo Talca

Talca

Navire frigorifique Talca, ex Tasman Spirit ex Tasman Universal. Photo Klingsick/Digital-Seas.

Le même jour, mardi 23 mars 2010, le cargo frigorifique des Îles Vierges britanniques battant pavillon des Bermudes Talca (1988, 10 298 GT, IMO 8616324) a été détourné à environ 120 milles des côtes du Sultanat d’Oman.

Le Talca faisait route de Sokhna (Égypte) à Bushehr (Iran), avec un équipage de 25 marins (23 Sri-Lankais, 1 Philippin, 1 Syrien), transportant une cargaison de citrons.

Cargo Almezaan

Almezaan

Cargo polyvalent Almezaan, ex Limeni ex Tarcau. Photo communiquée par EU NavFor.

Le même jour, mardi 23 mars 2010, le cargo d’Abou Dhabi battant pavillon du Panama Almezaan (1979, 2 086 GT, IMO 7906710) a repoussé une attaque grâce à des gardes armés embarqués et à l’intervention de la frégate espagnole Navarra (F-85).

L’attaque était composée de 7 pirates sur deux skifs et un bateau-mère. Un pirate a été tué par balle lors de la confrontation et les 6 autres pirates ont été arrêtés.

Le Almezaan faisait route vers Mogadiscio (Somalie).

Navires détournés en 2010 par des pirates somaliens

Nom Type IMO Pavillon Équipage Date capture Libération
Talca Navire frigorifique 8616324 Bermudes 25
23 Sri-Lankais,
1 Philippin,
1 Syrien
23 mars
Frigia Vraquier 7507485 Malte 21
19 Turcs,
2 Ukrainiens
23 mars
Sakoba Navire de pêche 5011157 (?) Kenya 16
1 Espagnol,
1 Polonais,
11 Kenyans,
1 Sénégalais,
1 Cap-verdien,
1 Namibien
Début mars
UBT Ocean Pétrolier-chimiquier 9408360 Îles Marshall 21 Birmans 5 mars
Al Nisr Al Saudi Pétrolier 9058696 Arabie saoudite 14
1 Grec,
13 Sri-Lankais
1er mars
Rim Cargo polyvalent 7328554 Corée du Nord 17
Roumains + Lybiens
3 février
Pramoni Pétrolier/chimiquier 9408803 Singapour 24
17 Indonésiens,
5 Chinois,
1 Nigérian,
1 Vietnamien
1er janvier 26 février
Asian Glory Voiturier 9070474 Royaume-Uni 25
8 Bulgares,
10 Ukrainiens,
5 Indiens,
2 Roumains
1er janvier

Liens

| 3 commentaires

3 commentaires

D'un autre côté, cette recrudescence des attaques profite visiblement aux pêcheurs locaux puisque la désertification de la zone par les bateaux de pêche industrielle leur permet de faire des pêches miraculeuses.
Ce qui devrait d'ailleurs pousser certains pirates à retourner à leur activité traditionnelle de pêche.

À terre, l'union européenne soutient le gouvernement de transition somalien par une mission de formation de forces de sécurité et de police (objectif: 16 000 hommes). L'Espagne et la France ont initié cette mission ; les forces française à Djibouti y sont impliquées.

Outre cette aide, je note que l'UE finance également l'action de l'AMISOM.

Capitaine, envisagiez-vous des interventions plus "viriles" ?

Ajoutez une information ou un commentaire

« Un ro-ro “poubelle” bloqué à Brest | Le Grand Turk devient l'Étoile du Roy »